14/18 - C'était la guerre

Les commémorations du premier conflit mondial ont longtemps été synonymes de dépôt de gerbe au Monument aux morts et de vente de bleuets. Mais avec Internet, le travail de mémoire a trouvé un nouveau territoire où s'exprimer.
 

Des documents d'archives

Apocalypse, la 1ère guerre mondiale : une série de films diffusés sur France 2 dont on peut revoir des extraits.

Des actualités d'époque sont mises en ligne sur le site Jalons pour l'histoire du temps présent de l'INA.

Les dessins de l'Illustration : en 1914, l'Illustration est le premier magazine français et ses dessinateurs apportent un témoignage unique.

Le Figaro dresse le portrait des écrivains, combattants ou civils, qui ont très tôt témoigné de ce que fut leur Grande Guerre.

Retrouvez la trace de vos aïeuls qui ont participé à la guerre : Génération 14 vous invite à ajouter vos archives personnelles aux documents officiels du ministère de la Défense.

Le service des Archives municipales a réalisé une frise chronologique, illustrée de documents d'époque, qui retrace l'histoire de la guerre à Saint-Nazaire.

 

Postérité d'une Grande Guerre

Depuis le "J'accuse" d'Abel Gance (dès 1919) au "Cheval de guerre" de Steven Spielberg (2011), la Grande Guerre n'en finit pas d'inspirer les cinéastes.

Kris revient sur le travail de reconstitution historique de "Notre mère la guerre", un album de BD né de la fascination du scénariste, alors enfant, pour la bataille de Verdun.

L'argot des soldats de la Grande Guerre n'a pas complètement disparu de notre vocabulaire : le barda, le jus et le pinard en attestent.

Les réseaux sociaux sont mis à contribution pour célébrer le centenaire de la Grande guerre : compte Facebook apocryphe de Léon Vivien, un poilu engagé dès 1914 ; des citations de lettres de Poilus à suivre sur Twitter...

 

Documents disponibles à la médiathèque

Sélection de romans (364 ko)

Sélection de bandes dessinées (446 Ko)

Sélection pour les plus jeunes (230 ko)

Sélection de films (304 Ko)