Mange tes morts

couverture

Mange tes morts
de Jack Heath

Super 8 Editions, 2018
Laurent

Carpaccio d’adolescent sauce cannibale. Prenez environ 400 pages de thriller dit à l’anglo-saxonne, avec un zeste d’influence australienne. Incorporez un personnage principal légèrement faisandé, mais encore saignant, voire cru, si cela ne vous rebute pas. Assaisonnez l’ensemble d’une pincée de passages gores, d’un trait de protagonistes sordides, mais ne forcez pas sur la dose, comme cette émulsion le fait plutôt bien ! Parez le tout d’une écriture efficace, propre à épaissir la sauce du plat que ce roman vous sert. Enfin, malgré le premier abord rebutant de l’ingrédient principal en la personne de Timothy Blake, laissez-vous tenter par sa saveur particulière, que je n’ai personnellement pas regrettée, et qui laisse en bouche un bon goût de « reviens-y » !


Où trouver ce livre ?