Réparer les vivants

couverture

Réparer les vivants
de Maylis de Kerangal

Verticale-Phase deux, 2014
agu

C’est un roman qui charrie et secoue, comme les vagues que Simon, le surfeur, ne prendra plus… C’est un roman qui dure 24 heures, le temps qu’il faut pour «enterrer les morts et réparer les vivants» selon l’expression de Tchekhov. C’est un roman sur le don d’organe et la transplantation, magnifiquement porté par la langue poétique, précise et ultra-contemporaine de Maylis de Kerangal. C’est un roman qui ne laisse pas indifférent...


Où trouver ce livre ?