Marque-Pages 2019

Présentation du prix Marque-Pages

Chaque année, d'octobre à mai, le prix des lecteurs Marque-Pages est organisé à l’attention des lecteurs de la bibliothèque Anne Frank et du Bibliobus. Il est composé de 7 romans et d'1 bande dessinée et met en avant des auteurs encore peu connus dont les romans sont parus dans l’année ou l'année précédente.

Les livres sont à lire et à classer de 1 à 8 (du préféré au moins apprécié) d'après des critères tels que : le sujet, l'intrigue, les personnages, le style, l'originalité... Les bulletins réponses sont à retirer à la bibliothèque Anne Frank ou au bibliobus et à remettre au plus tard le samedi 1er juin 2019.

Le Palmarès du Prix Marque-Pages sera dévoilé lors d'une soirée conviviale le vendredi 14 juin 2018 à 18h à la salle de Kerfaoüet (quartier Villès-Martin - 8 rue des Pinsons).

Cliquer ici pour consulter les palmarès des années antérieures

 

Présentation de la sélection 2019 :

Sucre noir de Miguel Bonnefoy, Rivages, 2018.

Il y a 300 ans, le navire du célèbre Capitaine Morgan fait naufrage sur une côte des Caraïbes, avec son butin. Pour retrouver l’hypothétique trésor, trois générations de chercheurs d’or vont alors se succéder dans l’espoir de réaliser leurs rêves. Cette quête fera et défera leurs destins.

 



L'été circulaire de Marion Brunet, Albin Michel, 2018.

Jo et Céline, deux soeurs de 15 et 16 ans, vivent dans un lotissement du Sud de la France avec des parents qui triment pour payer leur maison. L'été, elles errent entre fêtes foraines, centres commerciaux et piscines de riches vacanciers. C'est alors qu'un événement inattendu va bouleverser la vie de la famille entière.

 

 

Le poids de la neige  de Christian Guay-Poliquin, Editions de l'Observatoire, 2018.

Piégés dans un village privé d'électricité, bloqués par la neige qui s'amoncelle et le froid qui s'intensifie, deux hommes s'efforcent de survivre. le vieux Matthias s'est engagé à prendre soin d'un jeune gravement blessé. Mais l'hiver est long, la nourriture et les combustibles commencent à manquer.

 
 
 

Eleanor Oliphant va très bien de Gail Honeyman, Fleuve édition, 2017.

Eleanor, une femme inapte aux relations sociales, se satisfait d'une vie solitaire et routinière. Un jour, avec un collègue de travail, elle porte secours à un vieil homme tombé dans la rue. S'ensuit une série de rencontres qui vont bouleverser sa vie et lui faire découvrir des émotions trop longtemps ignorées.

 

 

Les dix voeux d'Alfréd de Maud Mihami, Nil, 2018.

Alfréd vit seul avec sa mère dans un hameau breton. Pour ses 10 ans, il prend une décision d'importance : réaliser, avant son anniversaire, dix voeux qui lui tiennent à coeur. Le voici donc à l'oeuvre secondé par son grand-père fantasque et sa bande d'amis septuagénaires.
 
 
 
 

L'homme craie de C.-J. Tudor, Pygmalion, 2018.

Pour Eddy, un professeur d'anglais quadragénaire et solitaire, le passé est toujours vivace. Tout le ramène à l'année 1986 quand, adolescent, il faisait les 400 coups en compagnie de sa bande d'amis. 1986, il en est sûr, est l'année où tout a commencé...
 
 
 
 
 

Heather par-dessus tout de Matthew Weiner, Gallimard, 2017.

Karen et Mark, issus de la bourgeoisie new-yorkaise, visent l'ascension sociale. Bobby, fils de toxicomane et ex-taulard, mène une vie marginale. Leur point commun ? Un amour inconditionnel pour la sublime Heather, la fille unique de Mark et Karen, que croise Bobby, alors ouvrier sur un chantier.
 
 
 
 
 

Jamais de Bruno Duhamel, Bamboo, 2018.

Madeleine vit ancrée à sa maison perchée sur la falaise de Troumesnil, en Normandie. Vieille dame obstinée et têtue, elle refuse de voir le danger qui menace son existence, malgré les injonctions du maire et les remarques des pompiers... Et pour cause, Madeleine est aveugle de naissance !