Objectif bac

Le bac, c'est une succession d'épreuves. De longues semaines de révision, quelques heures d'attente et le soutien inconditionnel (hum...) des parents. Un mauvais moment à passer peut-être, mais l'assurance de souvenirs inoubliables.

 

De la méthode

Même si une rumeur prétend que le bac, "on le donne à tout le monde", il est plus prudent de réviser. En attendant que la France adopte le système danois, un peu de méthode et quelques outils feront l'affaire. Peu importe l'endroit où vous travaillez, l'important c'est la motivation. Vous pouvez réviser en ligne grâce à sites internet, des applis, des émissions de radio... Plus inattendu, des films vous aident à réviser vos cours d'histoire, une enquête virtuelle vous entraîne dans les pas de Keynes. Même les youtubeurs vous soutiennent ! Dans ces conditions, pourquoi ne pas espérer un 20/20 en philo ?

 

Une si longue attente

Des jours et des nuits à se refaire le film et à relire ses brouillons... A imaginer le pire, à espérer le meilleur.
Décrocher son bac grâce à des dispositions certaines, au culot ou par hasard (on plaisante bien sûr, c'est une info du Gorafi), c'est tout comme. Qu'on l'apprenne sur internet, par SMS ou devant le lycée, peu importe. Seule compte la victoire, et on la fêtera comme il se doit.
Mais rater son bac ce n'est pas si grave. On se retrouve en bonne compagnie (voire excellente) on emprunte d'autres routes, on passe ses nuits au casino... Le bac,  on a toute la vie pour l'avoir ! Alors, sans rancune ?

 

Une affaire de famille

Quand le petit frère s'interroge, les parents s'angoissent ou apportent une aide efficace. S'ils sont parfois maladroits, ils sauront partager la joie de la réussite.  Mais sauront-ils encaisser l'échec ? En cas de réaction disproportionnée, il faudra leur rappeler que finalement, tout ça, c'est de leur faute !